En savoir plus sur nos solutions pour vous aider à rouvrir les lieux en toute sécurité.

Retour à la page d'accueil
Shutterstock 333035441 crop
Experts de l'industrie
Article
3 Min Lire

Rencontre avec Rick Dobson Jr. CEM, Expert en Expositions

Qu’est ce qui vous passionne le plus dans votre métier? Quels sont les principaux objectifs que vous souhaitez accomplir dans votre travail?

Je suis un éducateur de formation, donc tirer parti de mon expérience pour aider les autres fait partie de ce que je fais de mieux, et cela vaut également pour mon travail chez Ungerboeck. Je l'utilise pour aider les clients potentiels à comprendre pourquoi le logiciel Ungerboeck est supérieur à tous les autres. Avec mes clients, je mets à profit mon expérience pour les aider à identifier les meilleures pratiques. Enfin, je peux servir de ressource interne à la fois à l’équipe produit et au marketing en étant en mesure de proposer le point de vue d’un organisateur de salon. En ce qui concerne mes objectifs, je dirais qu'ils consistent à faire d'Ungerboeck la marque dominante dans l'espace des expositions.

Y a-t-il un projet spécifique sur lequel vous avez travaillé au cours de votre carrière dont vous êtes le plus fier?
Il y en a beaucoup, mais celui qui se démarque le plus est le programme de stages pour étudiants que j'ai commencé au NAB. Le NAB Show se tient tous les ans à Las Vegas, et UNLV a un très bon programme d'accueil de premier cycle qui comprend également des cours sur la gestion des congrès et des expositions. La présidente du programme d'accueil à l'époque, Patty Shock, était une de mes amies. Sachant que peu d'expérience pratique est disponible pour les étudiants - et que la pratique est vraiment le seul moyen de déterminer si c'est la bonne entreprise pour eux - j'ai contacté Patty pour voir si elle avait des étudiants qui seraient intéressés à venir passer une semaine sur place au NAB Show pour apprendre le métier de l'intérieur. Patty a sauté sur l'idée et la première année, nous avons eu sept étudiants UNLV qui ont rejoint le show. J'ai fait cela pendant trois ans avant de passer la main à l'IAEE pour qu'il devienne un programme officiel, le programme Backstage, qui pourrait offrir des stages similaires dans des salons à travers le pays.

Quelles leçons avez-vous appris sur l’industrie au fil du temps?
Pour être un grand organisateur de salon, il faut un esprit ouvert et la volonté de contacter ses pairs plus expérimentés pour obtenir des idées et des suggestions. Il y a une grande différence entre faire une chose une douzaine de fois et faire une douzaine de choses différentes. Parce qu'il y a si peu de programmes menant à un diplôme dans notre industrie, la majorité des gens qui ont rejoint le milieu ont appris sur le tas. La plupart en continuant simplement à faire de la façon dont les choses avaient toujours été faites, ne connaissant rien d’autre. En conséquence, les mauvaises habitudes et les mauvais processus s'enracinent. Ce n'est qu'en s'exposant aux autres que l'on commence à se rendre compte qu'il existe de nombreuses façons de faire les choses - et beaucoup d'entre elles sont clairement meilleures. J'ai bâti ma carrière de consultant sur l’accompagnement du personnel des salons associatifs pour leur montrer toutes les possibilités qui s'offrent à eux et les aider à comprendre les avantages et les inconvénients de chaque option, ainsi que les conséquences involontaires potentielles qui peuvent en ressortir. En les aidant à faire les bons choix par eux-mêmes, tout en les empêchant de commettre des erreurs fatales, ils ont développé des habitudes qui se sont traduites par de bien meilleurs succès.

Comment décririez vous Ungerboeck en 3 mots?
Juste un: Unique.

Quand vous pensez au futur de l’industrie de l’évènementiel, quelle est d’après vous la prochaine “chose” dont tout le monde parlera?
Chaque année, on voit paraitre des prédictions selon lesquelles les conventions et les salons verront leur taux de participation (et les revenus) diminuer à mesure que les options en ligne prolifèrent, et pourtant ces prévisions ne se sont jamais concrétisées - du moins pas encore. La réalité est qu'il y a quelque chose dans les événements en face à face que la technologie est incapable de reproduire. Et même s'il est vrai que le temps est précieux pour la plupart des gens de nos jours, et que nous sommes tous plus sélectifs quant aux événements auxquels nous participons, l'industrie continue de croître. Mais la concurrence augmentant également chaque année, les organisateurs ne peuvent pas se permettre de produire des événements qui ne restent pas pertinents et convaincants année après année et qui mourront probablement et / ou seront remplacés par de nouveaux événements qui serviront mieux ces publics / marchés. Je suis convaincu que la technologie continuera d’être un facteur majeur dans la capacité des organisateurs de salons à accroître l’efficacité de leurs opérations. En maximisant la quantité de travail pouvant être automatisé, plus de temps est rendu disponible pour les tâches de niveau supérieur.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui débute dans l’industrie?
Investissez le temps nécessaire pour vous assurer qu'une carrière dans le secteur de l'événementiel vous convient. Avec le nombre limité de cours de niveau universitaire disponibles (et encore moins de programmes menant à un diplôme), se renseigner sur l'industrie nécessite des efforts. Je conseille aux personnes intéressées à explorer les différentes carrières dans l'industrie, d'identifier les producteurs d'événements sur leur marché local et de les contacter. La plupart des organisateurs de salons seraient ravis de partager leurs connaissances et leurs idées avec quiconque montre un réel intérêt pour leur industrie, car il est constamment nécessaire d'attirer de nouveaux talents. Une fois ces relations établies, demandez-leur s'ils envisageraient de vous embaucher comme stagiaire. Faites toutes ces choses et il est presque certain que vous saurez avec certitude si c'est (ou pas) le cheminement de carrière pour vous.

Quelle est la chose que la plupart des gens ne savent pas sur vous?

J’ai couru mon premier semi-marathon à l’age de 60 ans.

Si votre vie avait une chanson theme, quelle serait-elle?

Good Morning: https://go.ungerboeck.com/RicksSong

Frost, Max (2018). Good Morning. On Gold Rush [Digital Download, CD]. Atlantic Records