En savoir plus sur nos solutions pour vous aider à rouvrir les lieux en toute sécurité.

Retour à la page d'accueil
Shutterstock 333035441 crop
Experts de l'industrie
Article
3 Min Lire

Rencontre avec Thorsten Hilber, Expert en évènements et ventes

Depuis combien de temps travaillez-vous dans l'industrie? 3,5 ans

Donnez un bref aperçu de ce que vous faites dans votre travail?
J'aide les gens qui vivent dans un monde de désespoir. Ils n'utilisent pas Ungerboeck. Ils ne s'amusent pas dans leur vie. Tout est gris et sombre. Ils doivent être sauvés de leur misère, de leur captivité dans un monde remplis de mauvais logiciels. Quand ils se retrouvent au bout de la ligne, quand il n'y a pas d'échappatoire en vue et que tout espoir est parti - c'est alors que j’interviens. Je suis la lumière dans le vide. La doublure argentée. Aujourd'hui, toujours recherché par le gouvernement, je survis en tant que soldat de fortune. Si vous avez un problème ... si personne d'autre ne peut vous aider ... et si vous pouvez me trouver ... vous pourrez peut-être embaucher ... L’Agence tous risques ... euh ... moi, je voulais dire moi.

Comment et pourquoi avez-vous fini par travailler dans l'industrie événementielle?
Les événements et les rassemblements sont une chose purement bonne et positive car ils permettent aux gens de discuter, d’échanger. Et tant que les gens se parlent, le conflit s’éloigne. Faciliter la communication entre les gens conduit à des disputes avec des mots et non avec des poings. Lorsque vous parlez avec les autres, vous êtes exposés à d'autres points de vue et réévaluez les vôtres. C’est l’opposé naturel du conflit, de l’entêtement et même - lorsque vous suivez cette ligne de pensée - de la violence. Rassembler les gens et unir les hommes partout dans le monde, que ce soit dans des intérêts commerciaux, scientifiques ou culturels, est un signal massivement fort contre les forces qui veulent dresser des murs et qui croient aux tribus et aux nations. Nous vivons tous dans le même monde. Et l'industrie événementielle est le moteur qui maintient ces milliards de lignes de communication en marche.

Y a-t-il un projet spécifique sur lequel vous avez travaillé dans votre carrière dont vous êtes le plus fier?
Je dirais sans hésiter Estrel. Nous n’avions reçu aucune demande de leur côté. Pas d'e-mail, pas d'appel téléphonique, pas de demande de proposition. Je les ai appelés et je les ai accompagnés Durant tout le projet. Cela m'a prouvé tout ce que je pense des ventes. Vous pouvez susciter l'intérêt là où il n'y en a pas, vous pouvez rencontrer des gens qui ne voient pas la nécessité de se rencontrer et vous pouvez conclure un accord que vous avez initié vous-même.

Quelles relations ont été les plus marquantes au cours de votre carrière?
Trop de choses à mentionner. Beaucoup de mes collègues et clients sont devenus amis – de très bons amis.

Parlez-moi un peu de ce que vous aimez le plus chez Ungerboeck?
Encore une fois, ce sont les gens. L'occasion de travailler avec des personnes de tous horizons, de cultures différentes. Et, je suppose, la confiance. J'ai l'impression que mes collègues et patrons me font confiance et me laissent travailler comme j'ai besoin de travailler.

Comment décririez vous Ungerboeck en 3 mots?
Ouvert, vrai, mouvementé 😉

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un de nouveau dans l’industrie?
No soyez pas timide, il y a trop à gagner.

Quelle est la chose que la plupart des gens ne savent pas sur vous?
Vous pensez que je voudrais vous le dire. Et en quelque sorte, c'est tentant, mais en même temps… C'est une décision vraiment, vraiment difficile. Cela me rappelle un choix que j'ai dû faire lorsque je travaillais au sein d’une équipe de gréage pétrolier sur un astéroïde qui se dirigeait vers la Terre. C'était à moi ou à Ben Affleck d'allumer l'ogive thermo-nucléaire pour faire exploser la pierre mortelle. En fin de compte, Ben et moi avons décidé ensemble, qu’il serait préférable pour lui et l'industrie du cinéma de rester en arrière et d'appuyer sur le bouton.

Si votre vie avait une chanson theme, quelle serait-elle?

On the Sunny Side of the Street: https://go.ungerboeck.com/ThorstensSong

Gillespie, Dizzy and Rollins, Sonny and Stitt, Sonny (1959). On the Sunny Side of the Street. On Sonny Side Up. Los Angeles, CA: Verve Record Label.